Football – Coupe de France : Rumilly Vallières, le club qui n’a peur de rien

Invité surprise des demis-finale de la Coupe de France, le GFA Rumilly Vallières va défier l’AS Monaco ce jeudi soir (21h15) au Parc des sports d’Annecy. Retour sur le parcours fantastique de ce club amateur de National 2, qui a survécu à trois séances de tirs au but depuis le début de la compétition.

Pour la première fois depuis l’US Quevilly en 2010, un club de quatrième division se retrouve dans le dernier carré de la Coupe de France. Après avoir éliminé Toulouse (Ligue 2) au tour précédent, Rumilly Vallières va tenter de rejoindre le PSG en finale.

Pour cela, il faudra se défaire de l’AS Monaco, actuel troisième de Ligue 1. Sur le papier, l’équipe du Rocher part largement favori, même si le club situé en Haute-Savoie veut croire à la magie de la Coupe.

Des joueurs qui n’ont peur de rien

Dans cet effectif surprise de la 104e édition de la Coupe de France, on y trouve des joueurs exerçants différents métiers en parallèle du foot comme électricien, fromager, étudiant, créateur de sites internet ou encore commercial dans l’immobilier.

Malgré leur emploi du temps chargé, ils sont investis à 100% lorsqu’ils entrent sur le terrain et présentent une mentalité de guerrier, comme le souligne le coach Fatsah Amghar « ils n’ont pas peur de l’adversaire, quel qu’il soit ».

Pour arriver jusqu’en demi-finale, l’actuel onzième de National 2 (groupe C) a effectué un long parcours qui a débuté en octobre dernier. 

Vainqueur 5-3 sur la pelouse de Divonne-les-Bains pour son entrée en lice dans la compétition, le Groupement football de l’Albanais 74 (GFA) a ensuite écarté Oyonnax (0-1) avant l’arrêt des matchs, en raison de la deuxième vague de la Covid-19.

Un tirage au sort clément

Fin janvier, Rumilly Vallières doit affronter l’ES Manival Saint-Ismer (club de Régional 2) mais ce dernier déclare forfait, avant d’éliminer le FC Limonest Saint-Didier (National 3) au 7e tour, à l’issue de la séance de tirs au but (0-0, 6 tab 5).

Une semaine plus tard, c’est une démonstration contre l’AS Saint-Priest (également en N2) avec une large victoire 5-1 qui ouvre la porte vers les 32es de finale, stade de la compétition où les clubs de Ligue 1 font leur entrée.

Face à l’AS Prix-lès-Mézières (N3) puis Annecy (N1), le GFA s’en sort aux tirs au but. En huitièmes de finale, le club de National 2 retrouve un adversaire de la même division, Le Puy Foot 43. Un succès 4-0 pour rejoindre les quarts avec comme adversaire Toulouse (Ligue 2).

Sur les pas de Calais ?

Auteur d’une prestation aboutie contre le TFC (2-0), Rumilly Vallières rallie le dernier carré. C’est la quatrième fois de l’histoire de la Coupe de France qu’un club de quatrième division atteint les demis-finale.

Seul Calais en 2000 a disputé une finale. Le GFA parviendra-t-il à l’imiter ce jeudi soir face à l’AS Monaco ? Coup d’envoi à 21h15.

© Coupe de France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :