F1 – GP du Qatar : Hamilton se rapproche, Alonso renoue avec le podium 7 ans après !

Un week-end maîtrisé à la perfection par Lewis Hamilton, une optimisation des points pour Max Verstappen, un premier podium depuis 2014 pour Fernando Alonso et Alpine qui prend le large face à AlphaTauri au constructeur. Retour sur le premier GP du Qatar de l’histoire de la F1.

Le vainqueur : Lewis Hamilton impérial à Losail !

Après sa remontée fantastique du Brésil, le Britannique a de nouveau assommé la concurrence au Qatar. Auteur d’un tour stratosphérique en Q3 (plus de quatre dixièmes d’avance sur Verstappen), le septuple champion du monde a dominé la course du premier au dernier tour pour empocher un 102e succès en carrière et se rapprocher à huit points de son rival néerlandais alors qu’il reste deux courses à disputer.

Le fait marquant : Un premier tour agressif mais… parfaitement exécuté par Max Verstappen

Alors qu’il avait réalisé le deuxième chrono des qualifications, le leader du championnat a été pénalisé de cinq places sur la grille pour ne pas avoir ralenti sous un double drapeau jaune en fin de Q3. Septième à l’extinction des feux, le Néerlandais a grappillé trois positions d’entrée avant de doubler Pierre Gasly, puis Fernando Alonso. Deuxième, le pilote Red Bull n’a pas été en mesure d’inquiéter Lewis Hamilton mais a assuré des points importants dans la course au titre, avec en prime une unité supplémentaire pour le meilleur tour en course.

La performance : Fernando Alonso met fin à une disette de 104 GP sans podium !

Son dernier top 3 en course remontait au GP de Hongrie 2014. À Losail, « Nando » s’est rappelé au bon souvenir de tous en effectuant un excellent week-end. Cinquième des qualifications, puis promu troisième suite aux pénalités de Max Verstappen et Valtteri Bottas, l’Espagnol a grillé la politesse à Pierre Gasly dès le deuxième virage. S’il ne pourra rien faire face au leader du championnat, le double champion du monde parvient néanmoins à devancer l’autre Red Bull de Sergio Perez, grâce à une stratégie audacieuse à un arrêt. Une prise de risque récompensée par un 98e podium en carrière pour le pilote Alpine. Ajouté à cela la cinquième place d’Esteban Ocon, l’équipe française a infligé un cinglant 25-0 à AlphaTauri au constructeur.

Le top : Un bon résultat pour Lance Stroll et Aston Martin

Un peu plus en retrait sur les dernières courses, l’écurie britannique a redressé la barre au Qatar. Dans le top 10 en qualifications, Sebastian Vettel est parvenu à inscrire un point malgré un premier tour catastrophique où il a chuté en fond de classement. Son coéquipier Lance Stroll est quant à lui parvenu à tirer son épingle du jeu. Douzième sur la grille, le Canadien a gagné plusieurs positions au départ, l’une de ses principales forces. Dans le sillage d’Esteban Ocon, le pilote Aston Martin a décroché une belle sixième place sous le drapeau à damier, son meilleur résultat cette saison.

Le flop : Où est passé AlphaTauri en course ?

Deuxième et huitième au départ, les deux monoplaces de l’équipe de Faenza ont rapidement déchanté. Souffrant d’un manque de stabilité et d’une dégradation importante de leurs pneus, Pierre Gasly et Yuki Tsunoda ont été contraints d’effectuer deux arrêts, contre un seul pour leurs concurrents. Onzième et treizième à l’arrivée, le Français et son coéquipier japonais sont repartis bredouilles de ce 20e GP de la saison. Avec ce zéro pointé, AlphaTauri a certainement fait une croix sur la cinquième place des constructeurs.

L’autre flop : Des crevaisons à la pelle

Sur un nouveau circuit pour la F1, Pirelli s’est avancé dans l’inconnu. Préférant opter pour sa gamme de pneus la plus dure (C1, C2 & C3) au vu des caractéristiques du tracé, le manufacturier italien a de nouveau rencontré des soucis importants en course. Peu après la mi-course, Valtteri Bottas a été le premier à subir une crevaison sur son pneu avant gauche (le plus sollicité à Losail). Puis ce sont les Williams de George Russell et Nicholas Latifi, ainsi que la McLaren de Lando Norris, qui ont connu le même sort. Quatre pilotes touchés par le même problème, il y a de quoi s’inquiéter.

Un point sur les championnats

Avec sa victoire au Qatar, Lewis Hamilton s’est rapproché à huit points de Max Verstappen. Derrière, Sergio Perez est revenu à treize unités de Valtteri Bottas pour la troisième place du championnat. Autre bataille à suivre, celle pour le top 5 entre Lando Norris, Charles Leclerc et Carlos Sainz. Les trois pilotes ne sont séparés que par 7,5 points. Au constructeur, la lutte pour le titre est aussi présente avec seulement cinq points d’écart entre Mercedes et Red Bull, à l’avantage de l’écurie allemande.

Le prochain GP 

Du 3 au 5 décembre en Arabie Saoudite, sur le nouveau circuit urbain de Djeddah. Comme au Qatar, la course sera en nocturne.

Les horaires :

Vendredi 3 décembre
Essais libres 1 : 14:30-15:30
Essais libres 2 : 18:00-19:00

Samedi 4 décembre
Essais libres 3 : 15:00-16:00
Qualifications 18:00-19:00

Dimanche 5 décembre
Course : 18:30-20:30 

© Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :