IndyCar – GP de Nashville : Marcus Ericsson mal embarqué mais… vainqueur d’une course complètement folle

Impliqué dans un accrochage avec Sébastien Bourdais (A.J Foyt) en début d’épreuve, Marcus Ericsson (Chip Ganassi Racing) a remporté dimanche à Nashville sa deuxième victoire de la saison, devant son coéquipier Scott Dixon et James Hinchcliffe (Andretti Autosport).

Un vol plané au quatrième tour, puis une remontée improbable jusqu’à la première place pour Marcus Ericsson. Dimanche à Nashville, le Suédois a vécu un véritable ascenseur émotionnel.

Parti 18e, il a été surpris par le ralentissement des monoplaces devant lui et a décollé sur Sébastien Bourdais (A.J Foyt), contraint à l’abandon. Quant à Ericsson, il s’en est sorti avec un aileron avant arraché.

Herta termine dans le rail

Pénalisé pour cet accrochage, le pilote Chip Ganassi Racing est quand même revenu aux avant-postes, grâce à une bonne stratégie de son équipe. Il a ensuite résisté à la pression de Colton Herta, qui a fini par craquer.

Plus rapide de toutes les séances du week-end et longtemps leader, le jeune américain est allé pulvériser sa monoplace dans le mur, à six tours de l’arrivée. Un scénario idéal pour Marcus Ericsson, vainqueur pour la deuxième fois cette saison.

Le Suédois est suivi de son coéquipier Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) et des deux Andretti de James Hinchcliffe et Ryan Hunter-Reay.

Une épreuve à oublier pour les Français

Graham Rahal, Ed Jones, Alex Palou, Felix Rosenqvist, Helio Castroneves et Josef Newgarden ont complété le top 10 de ce GP de Nashville, marqué par de nombreux incidents.

La course a été neutralisée à huit reprises, avec notamment un drapeau rouge au 19e tour suite à un empilement derrière Simon Pagenaud, envoyé dans le mur par son coéquipier Will Power.

Comme son compatriote Sébastien Bourdais, le pilote Penske a fini par abandonner à douze tours de l’arrivée, suspension arrière droite cassée. En tête pendant quelques tours, Romain Grosjean a terminé à la 16e place, à cause d’une mauvaise stratégie de son équipe.

Au championnat, Palou conforte sa place de leader avec 42 points d’avance sur son coéquipier Dixon et 48 sur O’Ward, avant la prochaine épreuve sur le circuit routier d’Indianapolis, ce samedi.

© Marcus Ericsson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :