Indycar – Texas 2021 : Scott Dixon au rendez-vous, première victoire pour Patricio O’Ward

Le double header sur le Texas Motor Speedway a vu Scott Dixon et Patricio O’Ward s’imposer respectivement sur les deux courses du week-end.

Le Texas Motor Speedway réussit bien à Scott Dixon. Le champion en titre a remporté son cinquième succès sur cette piste après avoir dominé la première course du double header. Parti deuxième, le pilote Chip Ganassi Racing a dépassé son coéquipier Alex Palou dès le troisième tour pour prendre la tête. Impérial, le Néo-zélandais a mené 206 des 212 boucles. 

Dixon remporte ainsi une 51e victoire en Indycar, et pointe plus qu’à une longueur de Mario Andretti au palmarès des plus grands vainqueurs de la discipline. Dès sa troisième course en monoplace américaine, Scott McLaughlin (Team Penske) décroche son premier podium avec la deuxième place, suivi de Patricio O’Ward (Arrow McLaren SP).

Les Français en manque de réussite

Le poleman Alex Palou (Chip Ganassi Racing) et Graham Rahal (RLL) complètent le top 5 de cette première épreuve du week-end qui a été neutralisée à deux reprises : la première au 56e tour suite à l’accident de Sébastien Bourdais (AJ Foyt), touché par Josef Newgarden (Team Penske) avant de perdre le contrôle de sa voiture. 

Alors qu’il était sixième, Simon Pagenaud a été le grand perdant de cette intervention de la voiture de sécurité avec un mauvais timing lors de son arrêt au stand. Ressorti en fond de peloton, le pilote Penske est parvenu à remonter à la dixième place finale.

Le deuxième drapeau jaune est intervenu à une cinquantaine de tours de l’arrivée avec l’accident de James Hinchcliffe.

O’Ward ouvre son compteur

Sur la troisième marche du podium la veille, Patricio O’Ward a fait encore mieux lors de la deuxième course du double header, disputée sur 248 tours cette fois-ci. Après s’être élancé cinquième, le pilote Arrow McLaren SP a décroché sa première victoire en Indycar, acquise au terme d’une stratégie d’attaque maitrisée.

Leader depuis le départ, Scott Dixon a cédé la première place à Josef Newgarden au 202e tour. A l’affut, O’Ward en profite aussi, avant de dépasser le pilote Penske à 24 tours de l’arrivée pour filer vers un succès historique. En effet, c’est la première fois depuis Adrian Fernandez en 2004 qu’un Mexicain s’impose en Indycar.

Un accident spectaculaire au départ

Graham Rahal complète le podium, devant le poleman Scott Dixon et Colton Herta pour le top 5. Auteur d’une prestation solide, Simon Pagenaud finit sixième.

Quant à Sébastien Bourdais, c’est un week-end à oublier. Envoyé dans le mur par Josef Newgarden lors de la première course, le Manceau a été impliqué dans un énorme accident dès le départ de l’épreuve.

Au total, six pilotes ont été éliminés parmi lesquels le remplaçant de Romain Grosjean sur les ovales Pietro Fittipaldi, Alexander Rossi, Dalton Kellett, Ed Jones et Conor Daly. Ce dernier a fini sa course sur le toit.

Au championnat, Scott Dixon est désormais leader avec 22 points d’avance sur Patricio O’Ward et 26 sur son coéquipier Alex Palou. La prochaine épreuve aura lieu le 15 mai sur le circuit routier d’Indianapolis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :