Sport auto : Mick Schumacher sacré en F2, un 7e titre pour Sébastien Ogier en WRC

Dans un week-end marqué par la première victoire en F1 de Sergio Perez et le premier podium du Français Esteban Ocon, d’autres pilotes se sont illustrés dans leur catégorie. Mick Schumacher a remporté le championnat de F2 et Sébastien Ogier est devenu champion du monde des rallyes pour la 7e fois de sa carrière.

Promu chez Haas en F1 l’année prochaine, Mick Schumacher a terminé son aventure en F2 de la meilleure des manières. En lutte pour le titre face à Callum Ilott, le jeune allemand s’est compliqué la tâche lors des qualifications avec un lointain 18e chrono avant d’effectuer une très belle remontée jusqu’à la sixième place lors de la course principale, juste derrière son rival Britannique. Mieux, le pilote Prema n’a perdu aucun point sur son adversaire en obtenant les deux points du meilleur tour.

Schumacher champion, Tsunoda finit fort

Sur la deuxième ligne au départ de la course sprint, les deux prétendants au titre vont chacun rencontrer des difficultés. Auteur d’un blocage de roue dès le quatrième virage, Mick Schumacher doit lutter avec des vibrations de sa monoplace, qui l’obligeront à passer par les stands pour un nouveau train de pneus. 

Quant à Callum Ilott, il a souffert d’une forte dégradation de ses gommes et a dégringolé au classement avec une dixième place sous le drapeau à damier. Arrivé avec 14 points d’avance avant ce dernier week-end de course de la saison, Mick Schumacher a conservé cette avance jusqu’au bout pour décrocher le titre de F2.

Auteur de la pole, vainqueur de la course principale et deuxième juste derrière son coéquipier Jehan Daruvala lors de la course sprint, Yuki Tsunoda termine troisième du championnat, à un point de la deuxième place de Callum Ilott.

Ogier triomphe au rallye de Monza

Tout comme la F2, le WRC a rendu son verdict. Trois mois pile après la première victoire de Pierre Gasly en F1, Monza a de nouveau souri à un Français. Pourtant quatorze points derrière son coéquipier Elfyn Evans avant ce dernier rallye de la saison, Sébastien Ogier a profité d’une sortie de route de son adversaire dans la douzième spéciale pour s’imposer et remporter son septième titre de champion du monde des rallyes.

Une performance remarquable pour le pilote Toyota qui triomphe avec un troisième constructeur différent, après Volkswagen (entre 2013 et 2016) et Ford (2017 et 2018). Avec le double podium d’Ott Tanak et de Dani Sordo, Hyundai remporte le championnat des équipes au terme d’un rallye marqué par des conditions météorologiques délicates où la pluie, le brouillard et la neige sont venus rendre la tâche compliqué aux pilotes.

© Formula 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :