F1 Esports Pro Series 2020 : Red Bull réalise la bonne opération, Jarno Opmeer large leader

Avec les victoires de Frederik Rasmussen aux Pays-Bas et de Marcel Kiefer en Autriche, Red Bull s’est emparé de la tête du championnat des équipes à l’occasion du deuxième event des F1 Esports Pro Series 2020. Vainqueur pour la 3e fois cette saison au Canada, Jarno Opmeer reste leader du championnat des pilotes.

C’est un duel intense que se livrent Red Bull et Alfa Romeo. Arrivé en tête avant ce deuxième event, l’écurie italienne a lâché des points face à la marque au taureau ailé. Auteur de la pole aux Pays-Bas, Frederik Rasmussen a bataillé durant toute la course avec Jarno Opmeer, le local de l’étape. Le Danois s’impose finalement après avoir dépassé le Batave dans les trois derniers tours. Troisième, Marcel Kiefer permet à Red Bull d’avoir ses deux monoplaces sur le podium. 

Une nouvelle fois impressionnant, Joni Tormala finit 4e pour AlphaTauri et devance Nicolas Longuet qui complète le top 5 après avoir tenté une stratégie décalée par rapport à ses adversaires. Le double champion Brendon Leigh prend la 6e place tandis que le tenant du titre des F1 Esports David Tonizza se classe 11e, à la porte des points. Eliminé dès la Q1 (17e) lors des qualifications, Daniel Bereznay n’a pu faire mieux que 12e.

Opmeer l’emporte au Canada, Tonizza malchanceux

Après Zandvoort, direction Montréal et le circuit Gilles Villeneuve pour la cinquième manche de ce championnat. Red Bull domine de nouveau les qualifications avec la pole de Kiefer mais son dernier tour rapide n’est pas comptabilisé. L’Allemand est rétrogradé au 7e rang sur la grille. Tonizza hérite donc de la pole devant Opmeer. Les deux pilotes partent en pneus médiums tandis que leurs rivaux sont quant à eux en gommes tendres. 

La Ferrari et l’Alfa Romeo mènent ce GP jusqu’à leur arrêt au stand. Tonizza s’arrête dès la fin du 13e tour tandis qu’Opmeer pousse ses pneus un peu plus loin. Ressortis dans le trafic, les deux entament une remontée spectaculaire avant de se retrouver de nouveau en lutte. Sous la pression du Néerlandais, le champion en titre craque sous la pression, casse un bout d’aileron avant de se retrouver sur deux roues contre le mur intérieur suite à un contact avec son adversaire, qui ne pouvait rien faire à cause d’un bug du jeu.

Un accrochage spectaculaire qui provoque l’abandon de Tonizza. Désormais deuxième, Opmeer remonte sur Rasmussen. Avec ses pneus tendres plus frais, il dépasse sans souci la Red Bull pour empocher son 3e succès de la saison. Le Danois suit en deuxième position avec son coéquipier Kiefer une nouvelle fois 3e comme à Zandvoort.

Nicolas Longuet termine 4e pour Renault Vitality et devance Daniel Moreno, qui a réalisé une remontée impressionnante de la 16e à la 5e place, tout comme son équipier James Baldwin, 9e sous le drapeau à damier après être parti 17e. AlphaTauri place ses deux monoplaces dans les points avec Manuel Biancolilla (6e) et Joni Tormala (10e). Michael Romanidis (7e) inscrit quelques points pour Williams devant Daniel Bereznay (8e), encore en retrait sur ce GP du Canada.

Kiefer et Red Bull triomphent en Autriche

Sur ses terres, l’écurie autrichienne fait carton plein. Après s’être débarrassé du poleman Alvaro Carreton, Kiefer et Rasmussen prennent le large avant de résister au retour d’Opmeer, de nouveau en stratégie décalée. Red Bull signe un doublé et devance le pilote Alfa Romeo, auteur de son 6e podium en 6 courses. Carreton prend la 4e place, suivi de Nicolas Longuet qui apporte un nouveau top 5 à Renault Vitality. 

Sixième, Simon Weigang inscrit ses premiers points de la saison avec Haas. Lucas Blakeley (7e), Bono Huis (8e), Daniele Haddad (9e) et David Tonizza (10e) complètent le top 10 de cette 6e manche en Autriche.

Au championnat des pilotes, les trois vainqueurs lors de ce deuxième event occupent les trois premières positions du classement. Jarno Opmeer est un leader solide avec 123 points. Il devance les deux Red Bull de Marcel Kiefer et de Frederik Rasmussen de respectivement 27 et 34 unités. 

Le Français Nicolas Longuet est 4e avec 65 points et précède Daniel Bereznay, en difficulté lors de ses trois courses. Les contre-performances du Hongrois profitent à Red Bull qui s’empare des commandes du championnat des équipes avec 185 unités, soit 25 de plus qu’Alfa Romeo (2e).

Le troisième event des F1 Esports Pro Series 2020 aura lieu les 18 et 19 novembre avec au programme trois GP historiques du calendrier : la Grande-Bretagne, la Belgique et l’Italie.

© Red Bull Racing Esports

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :