F1 – GP d’Émilie-Romagne : Hamilton se rapproche du titre, Mercedes champion

Lewis Hamilton a remporté sa 93e victoire en F1, ce dimanche à Imola. Dans une fin de course animée où Max Verstappen a abandonné, le Britannique a devancé son coéquipier Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo. Avec ce nouveau doublé, Mercedes est champion du monde des constructeurs pour la septième fois consécutive.

Mercedes continue d’écrire l’histoire de la F1. Une semaine après le record de victoires battu par Lewis Hamilton, l’écurie allemande a remporté un septième titre constructeur consécutif. Du jamais vu dans l’histoire de ce sport. Sur la piste, la marque à l’étoile a dû s’employer. Auteur du meilleur départ, Bottas conserve la tête au premier virage devant Verstappen, mieux parti que Hamilton. Dépassé par Ricciardo, Gasly a rapidement contraint à l’abandon, victime d’une fuite d’eau sur sa monoplace.

A la fin du 18e tour, Verstappen rentre aux stands pour chausser des pneus durs afin de tenter l’undercut sur Bottas. Mercedes réagit dès le tour suivant en arrêtant le Finlandais qui ressort de peu devant la Red Bull. Désormais en tête, Hamilton rallonge son premier relais. Bonne pioche pour le Britannique qui profite d’une voiture de sécurité virtuelle au 29e tour suite à l’abandon d’Esteban Ocon dont la transmission de la Renault a lâché. Le leader du championnat en profite pour s’arrêter et ressort devant ses deux adversaires.

Red Bull pleure, Renault sur le podium

Avec des dégâts sur son fond plat, Bottas perd du terrain sur son coéquipier et doit faire face à la pression de Verstappen. Le pilote finlandais commet une erreur et le pilote Red Bull en profite pour prendre la deuxième place au début du 43e tour. Mais huit boucles plus tard, le Batave est victime d’une explosion de son pneu arrière droit. Course terminée dans le bac à gravier et intervention de la voiture de sécurité.

Tout le monde s’arrête pour chausser des pneus tendres sauf Ricciardo, Leclerc et Albon qui prennent le risque d’aller au bout avec les durs. En voulant chauffer ses gommes, Russell perd le contrôle de sa monoplace et finit dans le mur. Le premier point de Williams attendra.

A la relance, Hamilton conserve la tête devant Bottas et Ricciardo. Derrière, Albon part en tête-à-queue à la deuxième chicane. Un zéro pointé pour Red Bull. Kvyat fait le show en dépassant Perez puis Leclerc pour s’emparer de la quatrième place.

Au terme des 63 tours de ce GP d’Émilie-Romagne, Hamilton s’impose pour la 93e fois de sa carrière en F1. Il devance Bottas qui assure le doublé pour Mercedes qui remporte donc le championnat du monde des constructeurs alors qu’il reste quatre courses à disputer. Troisième sous le drapeau à damier, Daniel Ricciardo offre un deuxième podium à Renault après l’Allemagne.

Daniil Kvyat (4e) et Charles Leclerc (5e) complètent le top 5 et précèdent Sergio Perez (6e), les deux McLaren de Carlos Sainz (7e) et Lando Norris (8e) et les deux Alfa Romeo de Kimi Raikkonen (9e) et Antonio Giovinazzi (10e). Onzième, Nicholas Latifi échoue à la porte des points, tout comme Sebastian Vettel (12e). L’Allemand a tout perdu suite à un arrêt aux stands catastrophique de son équipe (plus de 13 secondes).

Les écuries de F1 vont désormais prendre la direction de la Turquie pour la 14e manche de la saison à Istanbul qui aura lieu dans quinze jours. Une course où Lewis Hamilton disposera d’une première possibilité de décrocher son septième titre mondial et ainsi de rejoindre Michael Schumacher au palmarès.

© Mercedes-AMG F1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :